Voyager en Europe

Comment y aller

Voyager en voiture

Permis de conduire

Un permis de conduire en cours de validité délivré dans un pays membre est valable dans toute l’UE. Les nouveaux permis actuels sont délivrés sous la forme d’une carte plastifiée au format harmonisé pour tous les pays d’Europe. Dans certains pays, vous devrez en outre vous munir du certificat d’immatriculation de votre véhicule.

Assurance automobile

Quel que soit le pays de l’Union dans lequel vous vous rendez, votre assurance automobile fournit automatiquement la couverture minimale (responsabilité civile) prévue par la loi. Cela vaut également pour l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège. Si vous possédez une assurance tous risques dans votre pays, assurez-vous qu’elle couvre également les déplacements à l’étranger et vérifiez la durée de la couverture.

Votre assureur peut vous fournir un formulaire de constat européen d’accident: c’est un document type qui facilite l’établissement d’un constat en cas d’accident dans un autre pays.

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire pour voyager dans l’Union européenne, la carte verte constitue une preuve d’assurance internationalement reconnue qui simplifie le règlement des litiges en cas d’accident. Si vous ne l’emportez pas, munissez-vous de votre certificat d’assurance.

Sécurité routière

Du fait des améliorations à l’échelle européenne et nationale de la sécurité des véhicules, de la conception des routes et des tunnels ainsi que des campagnes en faveur de la sécurité routière, le nombre de morts par accidents de la route dans l’UE a baissé de 43 % depuis 2001.

Dans tous les pays de l’UE, le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à bord des véhicules qui en sont équipés. Les voitures, les camions et, dans la mesure du possible, les autres véhicules doivent être équipés de dispositifs de retenue pour enfants.

L’utilisation d’un téléphone portable au volant multiplie considérablement les risques d’accidents. Cette pratique est expressément ou implicitement interdite dans tous les États membres de l’UE.

Le taux maximal d’alcoolémie toléré varie entre 0 mg/ml et 0,8 mg/ml. Pour en savoir plus sur les règles de sécurité routière dans chacun des pays de l’UE, notamment en ce qui concerne les limites de vitesse, l’utilisation des feux de jour et des pneus d’hiver, et les équipements de sécurité obligatoires pour les automobilistes et les cyclistes, veuillez consulter la page http://ec.europa.eu/transport/road_safety/going_abroad/index_ en.htm

Les conducteurs qui commettent à l’étranger des infractions aux règles de sécurité routière, par exemple un excès de vitesse ou la consommation d’alcool au volant, peuvent être plus facilement retrouvés grâce à un meilleur échange d’informations transfrontalier.

N’oubliez pas de conduire à gauche en Irlande, à Chypre, à Malte et au Royaume-Uni et que, dans certains pays comme la Belgique, la France, les Pays-Bas et le Portugal, vous devez généralement céder la priorité aux véhicules venant de droite.

Voyager en avion

La création d’un marché unique européen dans le secteur des transports aériens a permis aux passagers de bénéficier d’une baisse des tarifs et d’un choix bien plus important de transporteurs, de liaisons et de services. L’UE a permis à chaque compagnie aérienne qui respecte les normes de sécurité européennes et à sa flotte d’assurer des vols au départ et à destination de n’importe quel aéroport de l’UE, même pour assurer des liaisons intérieures dans un autre pays. Les passagers aériens peuvent facilement comparer les prix, car, une fois publiés, ils doivent comprendre le billet, toutes les taxes, tous les frais et tous les suppléments.

Afin de garantir un niveau élevé de sécurité sur l’ensemble du territoire de l’UE, des règles et des normes communes ont été établies en ce qui concerne les contrôles de sécurité des passagers et le contrôle des bagages à main et de soute pour tous les vols au départ des aéroports de l’UE. Il existe une liste européenne des articles interdits en cabine et une autre pour les articles interdits dans les bagages enregistrés destinés à être transportés en soute. Les restrictions appliquées lors des contrôles de sécurité en ce qui concerne le volume des liquides pouvant être transportés dans le bagage à main restent pour l’instant en vigueur. Elles seront progressivement levées une fois que les détecteurs de liquides explosifs seront mis en place.

L’UE tient à jour une liste des compagnies aériennes interdites de vol sur son territoire et non autorisées à utiliser ses aéroports.

Voyager en train

Le réseau ferroviaire de l’UE s’étend sur plus de 213 000 km et offre de nombreux services de transport internationaux. Plus de 6 800 km de lignes à grande vitesse relient plusieurs pays, avec d’importants axes comme Paris-Londres, Rome-Milan et Madrid-Barcelone, au moyen de trains circulant jusqu’à 350 km/h, et le réseau continue de s’agrandir.

Voyager en bateau

Un grand nombre de voies maritimes offrant des services réguliers de grande qualité permettent de relier différents pays de l’UE en remplacement ou en complément de la voiture, du train ou de l’avion. Il existe en outre plus de 42 000 km de voies navigables intérieures. L’UE est à l’avant-garde pour tout ce qui concerne la sécurité maritime. Elle a instauré des normes de qualité rigoureuses et édicté un ensemble de règles pour protéger les passagers et les équipages naviguant sur les ferries ou les navires de mer à destination et en provenance des ports de l’UE, ainsi que sur les navires transportant des passagers au sein de l’UE.

Droits des passagers

Dans l’UE, et nulle part ailleurs, les passagers bénéficient d’un ensemble complet de droits pour tous les modes de transport: routier, aérien, ferroviaire et maritime/fluvial. Tous les passagers, y compris les personnes handicapées et à mobilité réduite, ont le droit d’obtenir des informations exactes, disponibles en temps utile et accessibles, une assistance et, dans certaines circonstances, une indemnisation en cas d’annulation ou de retard important.

Passagers des autobus et des autocars

Tous les passagers des autobus et des autocars ont désormais le droit d’obtenir des informations adéquates concernant le service et leurs droits en tant que passagers avant et pendant le voyage. Les passagers de transports internationaux par autobus ou autocar parcourant 250 km ou plus jouissent de droits supplémentaires, tels qu’une assistance, un remboursement ou un réacheminement en cas de retard ou d’annulation.

Passagers aériens


En tant que passager aérien, vous avez le droit d’obtenir des informations, un remboursement, un réacheminement, une indemnisation (dans certaines circonstances) et une assistance en cas de retard ou d’annulation de votre vol et de refus d’embarquement. Ces droits s’appliquent aux passagers de tous les vols quittant un aéroport de l’UE et sur les vols arrivant dans l’UE assurés par des compagnies aériennes de l’UE.

Les compagnies aériennes sont responsables en cas d’accident ou en cas de perte, de détérioration ou de mauvaise manipulation des bagages. Certains droits sont également garantis en matière de forfaits vacances.

Passagers ferroviaires

Les droits des passagers ferroviaires ont été renforcés dans la législation européenne, qui assure une meilleure information et des droits en cas de retard, de correspondance manquée et d’annulation pour toutes les liaisons internationales ferroviaires.

Passagers du transport maritime et fluvial

Les passagers voyageant par transport maritime ou fluvial bénéficient désormais de droits, tels qu’un remboursement, un réacheminement, une indemnisation ou une assistance en cas de retard ou d’annulation, ainsi que le droit d’obtenir facilement des informations adéquates. Ces droits s’appliquent, avec quelques exceptions, aux personnes voyageant sur des liaisons en partance ou à destination d’un port sur le territoire de l’UE, ainsi que sur les croisières dont le port d’embarquement est situé dans l’UE.

Personnes handicapées et à mobilité réduite


Les personnes handicapées et à mobilité réduite ont des droits spécifiques lorsqu’elles voyagent. Elles ont droit à une assistance gratuite dans les aéroports, les gares, les ports et les stations d’autocar désignées ainsi qu’à bord des avions, des trains, des bateaux et des autocars. Veuillez signaler tout besoin spécifique aux transporteurs et aux exploitants de terminaux lors de votre réservation, si vous achetez votre billet à l’avance, ou au plus tard 48 heures avant votre départ (36 heures lors d’un voyage en autocar).

Si vous voyagez en voiture et bénéficiez du droit d’utiliser les places de stationnement réservées aux personnes handicapées dans votre pays, le modèle type de carte de stationnement de l’UE pour personnes handicapées est reconnu dans tous les pays membres de l’UE et vous permet d’utiliser les places de stationnement réservées aux personnes handicapées dans d’autres pays de l’UE.

Demande de réparation

Si vous pensez que vos droits n’ont pas été respectés pendant votre voyage et souhaitez demander réparation, prenez contact tout d’abord avec le transporteur ou l’opérateur du terminal. S’ils ne remplissent pas leurs obligations, vous pouvez contacter l’organisme national de contrôle pour votre mode de transport spécifique. Pour obtenir plus d’informations et de détails sur l’organisme national de contrôle, appelez le service Europe Direct en composant le 00 800 6 7 8 9 10 11.

© Union européenne
Voyager en Europe 2014-2015


Study in Malaysia
Berjaya_220.jpg

Study in Switzerland
MBA_Master_220.jpg

Study in Poland
agh_en_220_300.jpg
Privacy Policy